Blockchain

J-2. Blockchain-Agora. Patrick Duvaut présente Trusted Crowd Innovation Factory "TRUSTinFACT". Plateforme digitale de nouvelle génération


Cynthia Glock





Pouvez-vous nous présenter le concept de Trusted Crowd Innovation Factory "TRUSTinFACT" ? Plus qu’un concept, pourquoi parle-t-on de nouveau paradigme ?

Au départ, il y a une opportunité.
L'innovation collaborative (IC) est devenue un véritable actif dont la valeur est démultipliée par un besoin exponentiel de "matching" entre l'offre et la demande.

Ensuite, il y a une frustration.
En dépit du foisonnement de gisements socio-économiques d'innovation, ouverts par les grandes transformations digitales, industrielles, énergétiques, sociétales, éducatives et de la santé, les "retours" sur IC (RIC) sont décevants.

Puis, vient le diagnostic.
Deux obstacles majeurs entravent le décollage de l'Innovation collaborative.
La première difficulté réside dans la complexité à maîtriser les multiples dimensions de l'IC, leurs échelles et leur délocalisation spatiale : les acteurs (offreurs et demandeurs), les financements (publics et privés), les rétributions, la régulation, la protection, les infrastructures, l'ingénierie de partenariat et les domaines d'application.
En second, la mobilisation de masse requise par l'IC se heurte à la montée d'une fronde sociétale, impulsée par une perte de confiance dans une démarche ouverte de "partage", contre les asymétries d'information et "d'intéressement" des plateformes digitales de service, seules solutions réalistes cependant pour franchir efficacement le premier obstacle de complexité et d'échelle.

Enfin, il y a la proposition de valeur.
TRUSTinFACT est une plateforme digitale, d'innovation collaborative incitative et de confiance, "as a service" d'une toute nouvelle veine qui lève les verrous de complexité, d'échelle, de confiance et de retour, en incarnant, au périmètre de l'IC, le nouveau paradigme de "Fair Return on Trusted Sharing" qui, bien au delà de l'innovation, ouvre la voie d'un "digital durable" dans toutes les activités humaines.
 

En quoi consiste la plateforme digitale que vous êtes en train de créer ? De quelle façon va-t-elle reposer sur le concept de crowd Innovation ?

Concrètement, la plateforme TRUSTinFACT permet à tous ses membres, via leur compte sécurisé de "crowd innovateur", de réaliser les 5 opérations piliers de l'IC.
  • s'interconnecter avec une communauté massive ("crowd") d'acteurs de l'IC : étudiants-doctorants, citoyens-usagers, chercheurs, professionnels, entrepreneurs, Grands Comptes, ETI, fonds d'investissements, organisations publiques, etc. ;
  • accéder, selon des modalités conformes à la dernière règlementation européenne sur la protection des données (GDPR) et sur des bases de protection des actifs des différents membres, à des ressources massives ("crowd") et diversifiées d'IC : Living Labs, Plateformes technologiques d'expérimentation, Fab Labs, etc...
  • lancer des demandes d'IC couvrant toute l'échelle de TRL ("technology readiness level"), avec mise en synergie et "désilotage" des ressources et acteurs nécessaires sous forme d'un "matching" optimisé offres-demandes : Avancées de connaissances, Résolution de problèmes, PoC/MVP, Expériences usagers, Bourses aux Technos, Chaires d'innovation, montages sur mesure, etc.
  • co-créer en mode "end-to-end" de design agile, dans tous les domaines phares des grandes transformations du XXIè siècle : IA-Data, Cyber Sécurité, IoT, Fabrication Additive, Matériaux Avancés, Efficacité Energétique, Mobilité Intelligente, Manufacturing 4.0, Economie Servicielle, e-Santé, etc ;
  • bénéficier d'un "juste retour" sur le partage d'actifs d'IC (dimension incitative "nudge").
La promesse de valeur de TRUSTinFACT se distingue par les différenciateurs suivants :
  • une offre d'IC multi dimensionnelle et sur mesure ;
  • une offre d'IC "de confiance", cautionnée par des champions de l'industrie et des établissements d'enseignement supérieur de réputation mondiale ;
  • une protection avancée des données (GDPR) et des actifs (PI, licensing, etc.) ;
  • une objectivation "end-to-end" de la co création, notamment des contributions des différents "crowd innovateurs" ; 
  • une rétribution objectivée des actifs de différents "crowd innovateurs" ;
  • un accélérateur de croissance des entrepreneurs via une mise en convergence de leurs feuilles de route et des besoins des grands comptes / ETI ;
  • un mécanisme de prospection inversée gagnant-gagnant pour les fonds d'investissements et entrepreneurs. 

Comment s’articule la coordination avec La Fabrique du Futur ?


La rencontre fortuite en octobre 2017 avec la Fabrique du Futur a agi comme un vrai ressort de "sérendipité".
En effet, un pan entier de la stratégie d'innovation 2018-2022 de l'IMT fondée sur la Plateforme TRUSTinFACT autour de "l'IC as a service" partage de nombreux axes de développement actuels de la Fabrique du Futur, vers la restitution aux citoyens, du contrôle de leurs données.
Nous nous sommes donc rapprochés, via un partenariat, en vue de co-construire TRUSinFACT, avec également d'autres partenaires "fondateurs".  Des discussions sont en cours avec des champions de l'industrie, des ministères, des fonds d'investissement, des organisations et d'autres établissements d'enseignement supérieur pour contribuer au lancement du projet.
Nous suivons une approche entrepreneuriale, "lean", différenciatrice et "pérennisable" qui capitalise le plus possible sur l'existant et ambitionne une PoC de TRUSTinFACT pour fin 2018. La PoC sera hébergée sur la plateforme de confiance TeraLab spécialisée en IA, Data, Cyber Sécurité et Block Chain, opérée par l'IMT et le GENES. TeraLab présente des garanties uniques, certifiées par un label européen, de protection des données et des actifs de ses utilisateurs.  
 

Au cœur de votre projet : les notions d’éthique, de respect, de confiance, d’indépendance. Pourquoi ces notions sont-elles des préoccupations de premier plan aujourd’hui, pour les organisations comme pour les individus ?

Dans son livre sorti en 2016, "The Attention Merchants", Tim Wu, Avocat américain et essayiste-chroniqueur au New York Times dresse un réquisitoire sans concession, des réseaux sociaux prédateurs, manipulateurs et exploitants de notre "attention" via l'injection permanente et insidieuse du virus de la "célébrité low cost" par le partage d'infamies, "share for fame".

Il y a quelques années, le philosophe allemand Jürgen Habermas annonçait que si les réseaux sociaux sont des instruments d'émancipation dans les régimes dictatoriaux, ils peuvent également éroder les fondements des démocraties en pénétrant et influençant nos consciences.

Un sondage IPSOS de janvier 2017 révèle que 90% des personnes interrogées considèrent les Plateformes digitales de service comme trop intrusives. L'électro choc culminant de défiance vis-à-vis des réseaux sociaux intervient le 31 octobre 2017 lors des auditions de Facebook devant le sénat américain. Facebook reconnaît alors que 126 millions d'Américains, soit 40% de la population des US, a été contaminée sur le Réseau Social, par des annonces russes payantes, durant la campagne présidentielle de 2016.

L'année 2017 incarne donc un changement de paradigme digital.
Cette rupture est impulsée, non pas par des poussées technologiques exponentielles tous azimuts, mais par la volonté des citoyens de rentrer dans l'ère du digital durable, éthique, de confiance et incitatif où la conscience des individus n'est plus une colonie digitale, mais le siège de la maîtrise lucide de son double virtuel ("virtual you").

Patrick Duvaut, merci. Nous vous retrouvons le Jeudi 7 décembre au Blockchain Agora.

Patrick has more than 20 years of international experience (USA, Japan, China, India, France), as an entrepreneur and professional in digital technologies, sensors, analytics, platforms, usages and markets.
He was leading the development of Advanced Technologies at Globespan (NJ, USA) between 2000 and 2008, where one of his patents opened a $300M Market to SoftBank Company, as an Internet access provider in Japan.
Patrick launched and was CTO of several start-ups: KURTOSIS (Machine learning for Predictive maintenance and Security of Critical Equipment / Organizations), QAMLAB (Quants for Asset Management & Trading).
Patrick held many Professorships positions in France “Grande Ecoles” (ENSEA) and in US Universities (URI).
Patrick holds 67 patents (USPTO). Amongst them, 3 are worldwide standards in the field of digital communications. He wrote 3 books and more than 150 publications.
He is currently launching several crowd innovation projects that leverage the blockchain to first, hand back to citizen the full control of their data and second, to provide them a fair return on shared data "RSD", while being fully compliant with GDPR by design.
Patrick is Head of Innovation at Institut Mines Télécom, France
ENS-Cachan, Ph.D in Statistics, Post-Doc-MIT

 










Partager ce site

Veillemag : LA FACE CACHEE D’INTERNET ET DES DONNEES PERSONNELLES POUR UN PACTE NUMERIQUE ETHIQUE Le livre de Luc Rubiello, Fon… https://t.co/kRUhEPcQaQ
Lundi 24 Septembre - 16:19
Veillemag : Save the date Influence-Day 2018. Mercredi 14 novembre. Media Intelligence • Fake News • e-Reputation • Market Infl… https://t.co/ZU1mrq52GG
Dimanche 23 Septembre - 18:34
Veillemag : IES 2018 du 3 au 4 Octobre 2018 >> Contexte De grandes mutations apparaissent dans le domaine de l’Intelligen… https://t.co/Ir5gzVBizf
Samedi 15 Septembre - 22:01
Veillemag : Tour de France de la Cybersécurité le 20 Septembre 2018, Toulouse Tour de France de la Cybersécurité 20 Septembre 2… https://t.co/VdtYyr88pF
Samedi 15 Septembre - 21:46
Veillemag : Petit déjeuner INNOOO le mardi 25 septembre de 9h à 10h30 (accueil à 8h30) A l'occasion de la sortie du livre "La f… https://t.co/6zUXt8jnLF
Lundi 10 Septembre - 23:41