www.veillemag.com
Sommaires

Au sommaire N°134 - Bilan et Perspectives de l'Intelligence économique en 2013


Jacqueline Sala




édito. Un épais brouillard

Bilan et Perspectives de l’Intelligence économique en 2013, c’est à ce difficile exercice que s’est employé Floran Vadillo.
L’essentiel des difficultés se concentrant comme il se doit sur les perspectives.
J’ose à peine rappeler la phrase de Pierre Dac “La prévision est difficile surtout lorsqu’elle concerne l’avenir”.

Ni passé, ni futur, quels sont les faits aujourd’hui ? Si l’on regarde du côté de la Délégation Interministérielle à l’Intelligence économique, Olivier Buquen, s’est vu destitué le 19 décembre de son très prisé statut de préfet hors-cadre chargé d’une mission de service public, quelques jours seulement après le colloque à l’Assemblée Nationale organisé par Jean-Jacques Urvoas. Mais ce proche de Brice Hortefeux reste en place, rafraîchit son site internet et poursuit la rédaction de newsletters sur la sécurité économique. La vérité est donc ailleurs ...

Bénéficiez de l'OFFRE SPECIALE DECOUVERTE  120 euros au lieu de 150 euros ici

actus

6 • Données culturelles, patrimoine et Open Linked Data

6 • L'Art du Content Analytics.

7 • Systèmes d'aide à la décision et Big Data

8 • Les habits neufs de la veille

9 • Influence normative : la France, hors du jeu ?
  • Claude Revel fait partie des meilleurs spécialistes de l’influence normative en France. Surtout connue pour ses activités à l’échelle internationnale dans ce domaine, elle a progressivement acquis une visibilité dans le paysage français de l’I.E. en prenant la direction du "Global Intelligence & Influence SKEMA Centre" (GIISK). Récemment, sa formation estampillée “énarque, promotion Voltaire” la propulse dans les cercles privilégiés de l’actuelle majorité. Aujourd’hui, elle remet à Nicole Bricq, ministre du Commerce Extérieur, un rapport sur le développement de la présence internationale et du positionnement de la France en matière de normes. Le diagnostic est critique mais les solutions existent.
10 • Intelligence collective : condition de l’intelligence stratégique
  • “Les mutations critiques de notre environnement aux niveaux géopolitiques, économiques, sociologiques doivent faire l’objet d’une prise de conscience, non seulement par quelques spécialistes, mais par la globalité des acteurs. Il y a un enjeu critique pour les institutions, pour les entreprises et la place de la France dans le monde.” C’es par ce constat que Dominique Lamoureux, Président de la Commission IE du MEDEF et Président du comité d'organisation, a ouvert , le colloque « l’intelligence collective, condition de l’intelligence stratégique ? » organisé par l'Association des Auditeurs en intelligence économique de l'IHEDN, jeudi 7 février dernier au siège de l'OCDE

Bilan & perspectives de l’IE en 2013 conçu et coordonné par Floran Vadillo

13 • De Charybde en ... espoirs, par Floran Vadillo De Charybde en ... espoirs par Floran Vadillo

L’intelligence économique n’est ni une théorie, ni une religion, elle est avant tout un savoir-faire, une mentalité.
 Cependant, la passion française pour les institutions, la place réservée à l’Etat (que tous souhaitent stratège) contraignent les responsables politiques à jouer les avant-gardes, à ouvrir le chemin, à adopter des postures quasi messianiques. Aussi, ce dossier présente-t-il sciemment une optique très « institutionnelle » qui n’empêche guère de poser des constats fondamentaux. A ce titre, Edith Cresson et Nicolas Moinet insistent sur la disposition d’esprit particulière que requiert l’Intelligence économique tandis que Nicolas Ravailhe appelle à un sursaut européen (europhile ?) en la matière.
La description des tâtonnements régaliens pour structurer un dispositif efficace d’intelligence économique s’accompagne d’un « retour d’expérience » (exercice d’ordinaire étranger à notre mode de fonctionnement) des grands acteurs que sont Edith Cresson, Rémy Pautrat et Alain Juillet. Jean-Jacques Urvoas, président de la Commission des Lois à l’Assemblée nationale, manifeste l’intérêt des représentants du peuple pour cette thématique dont ils ont trop longtemps été/se sont trop longtemps tenus à l’écart .

Conscient de ce que le niveau étatique ne saurait absorber l’intégralité des réflexions, nous avons également souhaité évoquer l’intelligence territoriale...
... magnifiquement incarnée par Laurence Sartor, et entrepreneuriale ; pour ce faire, nous avons choisi de donner la parole à Dominique Lamoureux, président de la commission IE du Medef, et à Bertrand Warusfel qui évoque la nécessaire protection des secrets d’affaires.
Ce dossier se place donc résolument  à la croisée des chemins, entre ce qui a été réalisé et ce que l’on peut espérer ; il faut y lire, en creux, un véritable désir d’intelligence économique. Loin d’une revendication catégorielle, il s’agit en réalité d’une marque de patriotisme, de sens du devoir car il nous faut réformer et nous réformer au service des intérêts supérieurs de la Nation. Il s’agit d’une ambition sans doute démesurée, mais de la seule qui nous intéresse !

Dossier

14 • L’intelligence économique étatique : une structuration lente et inachevée, par Foran Vadillo
  • Au milieu des années 1990, une légère ébullition intellectuelle vit le jour autour du concept d’intelligence économique. Edith Cresson décidait alors de constituer une commission présidée par Henri Martre qui devait rendre son rapport en 1994. Au même moment, Bill Clinton annonçait sa décision de faire de la competitive intelligence l’une des priorités nationales. La France accusait déjà un retard qu’elle ne parviendrait guère à combler.
 
16 • L’intelligence économique territoriale en Champagne-Ardenne. Témoignage de Laurence Sartor
  • Mise en place en 2009 par la volonté du conseil régional, l’ADIT Champagne-Ardenne, dont Laurence Sartor est la directrice, répond à des besoins stratégiques exprimés par les PME, les Territoires et les acteurs économiques.
 
18 • L’Union Européenne : un enjeu d’intelligence économique à prendre en considération, par Nicolas Ravailhe
  • En France, l’Europe est un symbole de paix. Depuis sa création, l’un des principaux objectifs de l’Union européenne réside dans un partage de souveraineté conçu comme un espace de collaboration entre les États membres. Mais, avec l’instauration du marché unique, l’UE est davantage un moyen de civiliser la guerre - sous un angle économique - qu’un outil de «coopération pacificatrice» entre opérateurs économiques. Avant d’être collaborative, l’Union européenne est donc d’abord compétitive pour l’ensemble de ses acteurs publics et privés. C’est pour cette raison que de nombreux États membres utilisent les ressources de l’intelligence économique afin de rendre leurs entreprises et leurs services publics plus performants.
 
20 • Entrevue avec Jean-Jacques Urvoas. L’IE vue par le Président de la Commission des Lois de l’Assemblée nationale
  • Pour Jean-Jacques Urvoas, le chef du gouvernement dispose d’un indéniable pouvoir inter-ministériel. en toute logique, l’Intelligence économique doit relever de sa seule autorité. Tout autre schéma serait voué à l’échec.
 
21 • La parole aux grands témoins. Édith Cresson, Rémy Pautrat et Alain Juillet nous parlent de l’IE
  • Ils ont tous trois joué un rôle déterminant dans la sensibilisation, l’adoption et la mise en place de l’Intelligence économique en France. Comment ont-ils découvert l’I.E. ? Quelles sont les actions qui marqueront leur passage ? Quelles difficultés ont-ils dû surmonter ? Gros plan sur trois personnalités majeures.
 
25 • L’Intelligence stratégique au cœur de la performance de l’entreprise, par Dominique Lamoureux
  • Confrontées à des ruptures majeures du monde des affaires et contraintes à maintenir une compétitivité gravement menacée, les entreprises doivent impérativement accroitre leur "influence" sur leurs marchés internationaux. Il est pour elles critique de développer et d'améliorer leur expertise afin de gérer et maîtriser leur environnement, et d'approfondir leur connaissance sur les attentes de leurs clients et les stratégies de leurs concurrents. par Dominique Lamoureux Président de la commission IE du MEDEF.
 
26 • Pour une protection flexible et efficace des secrets d'affaires, par Bertrand Warusfel
  • La protection des entreprises contre la divulgation de leurs informations confidentielles est un complément nécessaire aux différents droits de propriété intellectuelle. La réussite commerciale et économique d'une entreprise ne réside pas seulement dans la maîtrise juridique de certaines créations techniques, marketing ou formelles. La connaissance fine d'un marché et de ses acteurs, le résultat des efforts de veille concurrentielle ou technologique sont autant de facteurs qui peuvent conférer un avantage concurrentiel réel.
     
28 • Une histoire de culture et d’éducation, par Nicolas Moinet
  • « Le terme « intelligence », note dès 1994 le rapport Martre (p. 21), suscite une compréhension tacite et immédiate dans les pays anglo-saxons où la pratique de l'intelligence économique dans les entreprises fut formalisée dans des départements de “marketing intelligence” dès les années cinquante. Au-delà d'une continuité dans la pratique, la maîtrise des techniques a entraîné son inscription dans la culture des organisations anglo-saxonnes. Sur le fondement d'une telle culture, la formulation de stratégies et leur mise en œuvre intègrent l'utilisation tacite ou explicite de l'intelligence économique. Pourquoi ? »
     
29 • Ils ont contribué à ce dossier
 

rendez-vous


31 • Documation-MIS Trophées Data Intelligence Awards La gestion de contenu construit son futur

34 • Kiosque

38 • Agenda

Infos pratiques

Bénéficiez de l'OFFRE SPECIALE DECOUVERTE  120 euros au lieu de 150 euros ici

Depuis 1996, le magazine Veille est reconnu comme le 1er titre de presse entièrement consacré à la maîtrise stratégique de l'information et des connaissances.
Veille Magazine décrypte chaque mois les meilleures pratiques, interroge les principaux leaders d'opinion et publie de nombreux témoignages et retours d'expériences en France et à l'International pour développer votre efficacité personnelle et rendre votre organisation plus compétitive.
Essentiellement lu par les responsables en charge de la stratégie opérationnelle de l'entreprise et les professionnels de l’information, Veille constitue un véritable outil d'aide à la décision et un tremplin vers une nouvelle culture de l'information : dynamique, globale, transversale.

Veille Magazine est organisateur de plusieurs manifestations spécialisées dans la maitrise des environnments informationnels :
Des rencontres ICC Innovation - Compétitivité - Connaissance -
SEARCH (www.search2012.info)
MIS (Management Information Strategie) conjointement au salon Documation
Reputation Day (www.reputation-day.com)