veillemag

Le magazine des professionnels de l'information stratégique









Personnalités

Christophe DUBOIS-DAMIEN candidat aux Elections législatives de juin 2017 3ème circonscription de Paris. Geneviève BOUCHE * suppléante. Il nous dit pourquoi il se présente à la députation


Christophe Dubois-Damien


84% des Français pensent que les élites politiques ignorent les problèmes du peuple.
La sociologie montre la rupture entre les modernes, les connectés-mondialistes et les anciens, les populations périphériques délaissées et dépitées.
La philosophie montre les rivalités entre les personnes et les rapports de force entre les groupes.
L'économie montre la désindustrialisation, le chômage de masse, le déficit et le surendettement public, la perte de compétitivité et la chute des marges des entreprises.
En France ces difficultés sont antérieures à la crise financière de 2008.
Un nouveau modèle de société est apparu, un nouveau paradigme industriel est né.
Pourtant on constate un vide stratégique pour y répondre car les élites ne l’ont pas compris.




Le monde est entré depuis les années 1980 dans la troisième révolution industrielle avec comme intrants les processus normés et informatisés, les intrants des deux premières révolutions industrielles étaient la vapeur, l’électricité puis le pétrole.

Cette troisième révolution industrielle, la France l’a ratée.
Ou sont parmi nos élites les penseurs des transformations en cours, les éclaireurs de l’avenir, les pédagogues du changement ?
Face à ces retards, ces blocages et ces défis la société civile a un rôle à jouer. L'heure est au changement de logiciel dans la sphère politique.
Nos institutions, inspirées par le Conseil National de la Résistance, ont été rédigées pour servir le précédent modèle économique : l’économie fordiste de la deuxième moitié de la deuxième révolution industrielle : économie de masse : masse de travailleurs de la grande entreprise pyramidale, normalisée, hiérarchisée, optimisée, cadencée par l’organisation scientifique du travail, fabricant des produits standardisés, faisant l’objet d’une consommation de masse sur des marchés grand public.
Il faut bâtir les Institutions permettant l’épanouissement et l’équilibre social du paradigme de l’économie numérique du règne de la donnée à l’ère de la multitude, de l’homme augmenté et de l’entreprise étendue, de l’innovation continue et du développement des territoires.

Nous assistons au passage de l'ère de la main d'œuvre du XXème à l'ère du "cerveau d'œuvre" du XXIème siècle.

De ce fait nous entrons dans la vague d'innovation ou destruction créatrice la plus forte de l'histoire de l'humanité.
Ce qu'on nome " numérique" n'est pas seulement une technologie et encore moins un secteur parmi d'autres. Cette informatique optimisée bouleverse la manière de produire et de consommer. Elle permet un rapprochement inédit de l'offre et de la demande. Elle transforme l'intermédiation.
L''homo numericus ne "va «plus seulement sur internet. Il se trouve à l'intérieur de l'écosystème internet. L'action, l'attitude, la place de l'homme siècle sont différentes dans l'économie numérique du XXIème et dans l'économie fordiste du XXème siècle.
L’homme est plonge dans un paradigme nouveau. Ce paradigme impose à l'ensemble de l'économie un changement de fonctionnements, usages et de méthodes. Elles sont directement liées à la mise en réseau des individus.
À terme, toute l'économie sera informatique et dominée  par des entreprises numériques, qui capteront l'essentiel de la création de valeur ajoutée dans des chaînes de valeur recomposées.
 

Les élections législatives de juin 2017 constituent une formidable opportunité pour des acteurs volontaires de la société civile, experts dans leur domaine, de prendre leurs responsabilités et d’agir pour leur pays. Ces élections doivent être le signe d’un réveil des territoires dans chaque circonscription.

Elles doivent être l’occasion d’un élan collectif, un élan capable de réinventer la France face aux défis du passage de l’économie fordiste à l’économie numérique.
Ré So Energies Nouvelles invente le « vote économique ». Chaque citoyen peut acheter plus local, plus « développement durable », et orienter son épargne vers les entreprises de son territoire. Ré So Energies Nouvelles met à disposition un réseau collaboratif pour les demandeurs d'emploi, les créateurs d'entreprise, les entrepreneurs et les dirigeants de PME afin de favoriser l'économie de proximité. Il faut aller beaucoup plus loin.
Il faut accompagner le citoyen, l’agent économique et particulièrement l’entrepreneur et l’aider à connaître les bases de l’économie et comprendre le nouveau modèle de la troisième révolution industrielle informatique.
L'idée de mobiliser les savoirs faire et les savoirs être de membres de la société civile à partir des territoires pour construire des solutions micro-économiques locales correspond aux défis de l’économie contemporaine : une approche girondine complétant l'attitude jacobine des politiques macro-économiques d'Etat.
 

Je suis engagé depuis vingt ans dans la transformation du modèle économique.
Je considère l’intelligence économique comme une grille de lecture du monde contemporain.
J’ai fait le constat de l’insuffisance des élites françaises dans ces domaines.
J’ai la volonté de diffuser le fruit de mes travaux et de mes réalisations.
 
 

Député est un métier à réinventer. Comment suivre, accompagner, assister les futurs élus ?

Je propose la création de sections locales pour améliorer le travail parlementaire et favoriser la démocratie de proximité.  L'enjeu essentiel est de permettre au tissu économique du pays de se renouveler, en ne laissant personne sur le bord du chemin.
Deux grands axes pour réussir : l'axe de la flexibilité pour que l'économie puisse se régénérer a partir des entreprises et l'axe de la formation et de l'apprentissage pour assurer l'accompagnement social de la transition.
Les besoins de formation sont énormes. Ils concernent essentiellement l'économie.

Comment réussir la transformation numérique en entreprise ?

Il s'agit plus de renaissance que de transformation. Une renaissance au niveau micro- économique de l'entreprise.
Cette renaissance, l'entreprise ne peut la réussir qu'a deux conditions : - si elle sait comprendre le nouveau modèle et l'écosystème qui l'entourent : Internet et ses dérivées, plates-formes, big, small, smart, open data, cloud computing, blockchain, objets connectés, donnent naissance à un phénomène vaste et complexe, générateur d'opportunités et de menaces. si elle fait preuve d'innovation en matière de leadership, de stratégie et d'organisation.
De nombreux domaines sont impactes, influences, transformés : la technologie évidemment mais aussi l'économie, la macro et la micro économie, les facteurs de production, en particulier le facteur travail, les modes de distribution, la stratégie, le leadership, la sociologie, la politique, la géopolitique, la confiance, les valeurs, le sens.
 

Qu'est-ce qu'une entreprise numérique ?

Trois éléments caractérisent les entreprises numériques des entreprises fordistes :
Des modèles d'affaires à rendements croissants. Une volatilité due à la pression constante de la concurrence et des clients finaux. Une innovation continue grâce au suivi régulier et systématique de l'activité des utilisateurs.
Les effets de cette transition numérique sur le marche du travail sont profonds et soulèvent des inquiétudes.

La campagne électorale pour les élections présidentielles et législatives en France aura duré sept mois. Pourtant des sujets essentiels ont été occultés.

Il s’agit de ce changement de paradigme du passage de l’économie fordiste à l’économie numérique et ses influences sur le modèle de société dans ses dimensions économiques, sociales et culturelles et de sujets connexes essentiels : l’innovation et la souveraineté numérique.
-Le nouveau pouvoir est installé depuis le 18 mai. La nouvelle majorité parlementaire sera en place le 18 juin. La création d’une France innovante s’impose comme un des enjeux majeurs du quinquennat. Avec Patrice Noailles-Siméon, nous avons créé Le collectif Innovation 2017. Il œuvre dans ce sens.
-La souveraineté est le droit d'exercer une autorité législative, judiciaire et administrative sur un pays ou un peuple. La Monarchie de droit divin, puis la République ont légitimé cette souveraineté.
La troisième révolution industrielle de 1980, révolution informatique, bouleverse tout. Internet, le Big data, les interconnexions, et les algorithmes complètent la libre circulation des personnes et des biens par les échanges virtuels au sein de la société de l’information et de la connaissance, source de création de valeur du « cerveau d’œuvre » succédant à la main d’œuvre, augmentant nos capacités d'analyse et de compréhension.
Le monde contemporain entre dans le règne de la donnée à l’ère de la multitude. Le destin d’un pays dépend de sa capacité numérique.
A l'ère de l'internet, des objets connectés, de l'intelligence artificielle et du blockchain, la vision naïve d'un numérique libertaire est devenue dangereuse.
Il est grand temps que la France se dote d'une véritable et ambitieuse politique de souveraineté numérique.
 

Comment réussir l’industrie de la troisième révolution industrielle ? Quelles mesures prendre pour protéger les données des citoyens et des entreprises ? Le règlement des données personnelles ou GDPR entre en application le 25 mai 2018. Il contient des mesures phares comme l’aggravation des sanctions pour non-conformité. Ce texte de loi majeur est-t’il un outil au service de la souveraineté européenne ? Quel rôle va jouer le Datacenter dans la constitution du développement du marché du cloud européen ?  Comment réussir une cyber sécurité souveraine ?
Quelles implications des décideurs politiques et économiques face à ces défis ?
Quels enseignements supérieurs et quelles formations spécialisés et généralistes au service de toutes ces ambitions ?

 
 

 
Dans tous ces domaines je poursuis mon combat.
La France le peut, je l’y aiderai.


Site candidature CDD GB 3ème Circonscription :
https://dub-dam1.wixsite.com/candidatduboisdamien
 

Le candidat


Suppléante : Geneviève Bouché

*Geneviève BOUCHE,
Commissaire au plan de formation,  s’implique dès la fin des années 1970 dans le développement du numérique en France, berceau historique des services en ligne, des crypto-monnaies ou encore des univers virtuels. Elle s’implique dans les stratégies industrielles, mais aussi dans leurs effets sur les familles, les entreprises et les institutions. Elle est spécialisée dans les questions de recomposition du tissu entrepreneurial et les questions liées à l’évolution du pacte social ainsi que des mécanismes monétaires.  Co-fondatrice de Dauphine Business Angels, elle est aussi la marraine de Social 3.0, une plateforme qui met en relation des créateurs d’entreprise ESS et des contributeurs bienveillants. Elle est mentor dans différents circuits d’incubateurs. Elle est également active dans La Fabrique du Futur (Fablabs), le Forum Atena (télécom), Orée, l’Institut de l’économie circulaire. ​Elle est l’auteur de plusieurs livres. Dernier en date : « Changeons de civilisation » (éditions Kawa). ​Son Blog :  http://www.genevieve-b.fr/
Site candidature CDD GB 3ème Circonscription :
https://dub-dam1.wixsite.com/candidatduboisdamien
 












Partager ce site

Veillemag : 14 dec. Conference. L'Intelligence Territoriale comparée en France et dans le monde. AEGE reçoit Philippe Clerc https://t.co/eAFkldG9xI
Samedi 9 Décembre - 12:09
Veillemag : J-3. Blockchain-Agora. Retrouvez Philippe Rodriguez "La Révolution Blockchain - Algorithmes ou institutions, à qui… https://t.co/RwDoi8bY3L
Lundi 4 Décembre - 15:46
Veillemag : Reading Ouverture des candidatures Trophées IES Cercle K2. Catherine Mouradian à Search-Day2017 https://t.co/c5Wa9BPxrS
Dimanche 19 Novembre - 11:59
Veillemag : 7 Dec. Petit déjeuner : Découvrez notre solution de surveillance et analyse média à 360° avec… https://t.co/HcI8Z9XV8c
Jeudi 16 Novembre - 11:05
Veillemag : Petit déjeuner : Découvrez notre solution de surveillance et analyse média à 360° avec https://t.co/PgNPhLi5cT le 7… https://t.co/qsGutvOGwr
Mardi 14 Novembre - 19:58