veillemag

L'expérience Client au service de la performance globale des organisations







Data Management

Découvrez les nouvelles améliorations pour Ask’n’Read par Christian Langevin, CEO QWAM CI.


Cynthia Glock


En janvier 2019, l’éditeur de solutions de valorisation de l’information digitale QWAM Content Intelligence annonçait la sortie de la 4ème version d’Ask’n’Read, la solution de détection de l’information pertinente du web, que la société développe depuis 2011. Son directeur général, Christian Langevin, explique à Veille Mag les grandes améliorations dont bénéficient désormais les utilisateurs.



Pouvez-vous nous rappeler en quoi consiste Ask’n’Read ? Quelles sont les principales améliorations que QWAM a apportées pour la v4 ?

Ask’n’Read est une solution de veille web en temps réel, qui s’appuie sur un datacenter de plus de 3,5 millions de sources pour permettre à ses utilisateurs de réaliser des recherches, y compris complexes, et de diffuser facilement les données recueillies. Notre datacenter nous est propre et il est hébergé en France, ce qui procure de nombreux avantages : souveraineté numérique, sécurité, confidentialité, indépendance.

La v4 d’Ask’n’Read s’enrichit de plusieurs fonctionnalités.
  • La première, inédite, est le développement d’un module de recherche rétrospective. Les clients, outre leurs besoins de veille permanente, doivent souvent réaliser des « états de l’art » sur tel ou tel sujet. C’est désormais possible avec Ask’n’Read, en programmant une recherche ciblée pouvant remonter jusqu’à trois ans en arrière.
  • Une autre nouveauté est la personnalisation de l’interface, dans un effort d’ergonomie et de partage. La navigation dans les dossiers de veille est facilitée par l’ajout de sous-arborescences, ainsi que par la définition de dossiers favoris, améliorant le travail en groupe.
  • Nous avons de plus amélioré l’utilisation de la datavisualisation via le « Cockpit », interface de widgets partagés que nous utilisions déjà mais qui est désormais facilement paramétrable par l’utilisateur.
  • Enfin, notre nouvelle version est totalement responsive, c’est-à-dire qu’Ask’n’Read s’adapte visuellement quel que soit le support utilisé : ordinateur, tablette….

Comment arrivez-vous à vous adapter aux évolutions des besoins de vos clients ? Etudiez-vous déjà de nouvelles améliorations pour Ask’n’Read?

Nos clients représentent une population large, qui va du veilleur à l’analyste, en passant par le commercial ou le manager : tous ceux et celles, finalement, qui manipulent de l’information issue du web pour leur travail.
Notre philosophie chez QWAM a toujours été de nous adapter, d’où l’importance de la notion user-friendly, sans toutefois sacrifier aux fonctionnalités techniques qui sont notre marque de fabrique : traitement de très gros volumes de données, performance de pertinence dans la sélection de l’information…
Notre v4 apporte encore plus de puissance, de volume, de pertinence, avec une approche encore plus aisée, pour faciliter encore plus les activités de nos utilisateurs, grâce au big data et des outils d’intelligence artificielle.
 

Outre la veille web, sur laquelle nous dépassons désormais la centaine de clients, QWAM est aussi spécialisé dans la gestion de contenus, les moteurs de recherche, l’analyse en masse des contenus digitaux et l’enrichissement de contenus.
  • Toutes nos solutions sont interopérables entre elles et la plupart de nos clients en utilisent deux ou trois.
Historiquement, nos produits étaient surtout destinés à de grands groupes et aux administrations. Avec le développement du numérique, désormais tous les segments de marché sont concernés, et tous les utilisateurs nécessitent des fonctionnalités similaires.
Pour nous adapter en permanence, nous explorons toutes les possibilités en matière de valorisation de l’information.
Nos solutions étant utilisables en plusieurs langues (français, anglais, allemand, espagnol, portugais, italien, arabe et russe), nos efforts portent notamment sur les technologies de traitement du langage naturel et d’analyse sémantique, donc sur le potentiel immense de l’intelligence artificielle qui n’en est qu’à ses prémices.

Merci Christian Langevin. Propos recueillis par Cynthia Glock pour Veille Magazine
















Spécial Abonnés

Partager ce site