www.veillemag.com
Personnalités

Interview : Trois questions à Luc Rubiello Fondateur d'INNOOO pour un internet sans publicité


David Commarmond




Le Pacte numérique INNOOO pour l’indépendance et la sécurité internet de la France a dépassé les 100.000 signataires. Luc Rubiello, fondateur d'INNOOO est à l’initiative de ce Pacte. Quel est l’origine du Pacte numérique et ses effets concrets ?

Le Pacte numérique INNOOO est parti d’un constat : la publicité n'a pas sa place dans une école, un collège, un lycée, un hôpital, une caserne, un tribunal mais également sur internet car elle nous renvoie d'une société de l'information vers une société de la donnée (big data) et est un frein majeur pour l'accès à la connaissance.
 
L'internet sans publicité est celui des fondateurs du réseau : il est apparu en 1er mais a vite disparu avec l'essor des régies publicitaires et leurs promesses de profits mirobolants qui ont deux conséquences hautement préjudiciables sur la bonne marche de la société : la perte de liberté et la fin de la démocratie.
 
Est-ce au GAFAM de s'adapter à l'homme ou à l'homme de s’adapter et d’être asservi par le GAFAM et contraint d’en supporter les effets nocifs et délétères ?
Le Pacte numérique INNOOO c’est d’abord l’intime conviction que la « science sans conscience (du GAFAM) n’est que ruine de l’âme » et qu’un choix de civilisation est nécessaire entre l’humanisme qui passe par un internet sans publicité et le transhumanisme de « l’homme augmenté » du GAFAM qui nous promet de « tuer la mort », objectif aussi stérile qu’absurde car tuer la mort reviendrait à tuer la vie.
 
Sur un plan concret le Pacte numérique guide les développements informatiques des 150 informaticiens INNOOO qui proposent tout à la fois :

Un Moteur de recherche multimoteur web francophone, indépendant, Fabriqué en France et refusant de baser son modèle économique sur la publicité. Il a pour objectif de fournir les informations les plus pertinentes possible sans liens commerciaux ni publicitaires en protégeant les données personnelles et la vie privée de ses utilisateurs. Il intègre un dictionnaire et une encyclopédie en langue française sans publicité incluant des Tutoriels conçus et validés par des contributeurs experts du domaine traité et lancés avec la CNIL en juin 2014. Il permet en outre de maîtriser son identité numérique et de gérer sa Personnalité numérique en redevenant propriétaire de ses données,

Des Actions de Sensibilisation internet : conférences animées par des Membres INNOOO (Lycées, Ecoles d’enseignement supérieur, Universités, Collectivités locales, Entreprises et Associations), Jeu Coquinou composé de 160 cartes pédagogiques permettant d’améliorer et d’acquérir de Bons réflexes internet en s’amusant et d’éduquer enfants et adolescents aux dangers d’internet,

ET un Réseau social fédéré, modéré, libre, gratuit et sans pub : https://reseau.INNOOO.fr qui permet de s’envoyer des messages, de passer des annonces, de proposer leurs évènements et d’accéder à des services dédiés.
 
L’association INNOOO reconnue d’intérêt général par les Finances publiques est à ce jour unique en France et démontre sa pertinence en proposant des outils numériques français, éthiques et sans publicité : INNOOO est devenue une alternative crédible et reconnue aux moteurs de recherche et aux réseaux sociaux américains pour tous les français qui veulent accéder à la connaissance sans publicité, arrêter de se faire piller leurs données personnelles et lutter contre les dangers que leur font courir les régies publicitaires du Gafam centrées sur l’économie de la donnée « le Big data ».
 
La communauté INNOOO comprend plus de 100.000 signataires de son Pacte numérique dans les principaux pays francophones et ce n’est qu’un début tant nous sommes convaincus, comme beaucoup d’européens mais aussi d’américains, des effets nocifs et délétères du GAFAM largement détaillées dans les différentes Actualités du Pacte numérique INNOOO :

https://www.mesopinions.com/petition/medias/pacte-num-rique-ind-pendance-curit/26926


Pouvez-vous nous donner quelques exemples ?

Thierry Henry, meilleur buteur de l'équipe de France de football et champion du monde 1998, a annoncé son retrait des réseaux sociaux Le 26 mars 2021 sur instagram (groupe facebook) et twitter pour LUTTER CONTRE LE RACISME ET LE HARCELEMENT qui sévissent sur les réseaux sociaux du GAFAM  :   « À partir de demain matin, je me retirerai des médias sociaux jusqu’à ce que les personnes au pouvoir soient en mesure de réglementer leurs plates-formes avec la même vigueur et la même férocité qu’elles le font actuellement lorsque vous enfreignez le droit d’auteur. » L'argument est pertinent.

Evoquant un “volume considérable de racisme, d’intimidation”, et la “torture mentale qui en résulte”, Thierry Henry décrit un environnement qui est désormais “trop toxique pour être ignoré”; combat que l'association INNOOO mène depuis la création des réseaux sociaux du GAFAM.

“Il FAUT qu’il y ait une certaine responsabilité. C’est beaucoup trop facile de créer un compte, de l’utiliser pour intimider et harceler sans conséquence et de rester anonyme”.

En outre Alisha, 14 ans, a été retrouvée morte noyée, à Argenteuil, victime d'un guet-apens puis jetée dans la Seine.

Deux adolescents ont été mis en examen pour "assassinat" et risquent 20 ans de prison.

MAIS LES RESEAUX SOCIAUX DU GAFAM RESPONSABLES DE CE MEURTRE NE RISQUENT RIEN ET CONTINUENT DE NUIRE

Les premiers témoignages laissent en effet penser que la jeune fille de 14 ans subissait, depuis plusieurs semaines un harcèlement en ligne, sur fond de rivalité amoureuse. Des photos de la victime en sous-vêtements auraient circulé.

Le garçon de 15 ans, interpellé, semble impliqué dans la diffusion de ces clichés. «Mon fils et sa copine ont créé un compte, ils ont mis des photos de la petite», a d'ailleurs indiqué la mère du suspect.

LE CYBERHARCELEMENT SUR LES RESEAUX SOCIAUX EST DEVENU UN VERITABLE FLEAU

Rappelons en effet qu'une autre adolescente de 14 ans Aïcha qui habitait à Stains avait mis fin à ses jours le 28 avril 2015 en se jetant par la fenêtre du quatrième étage de son immeuble car une vidéo intime filmée par son petit ami avait été diffusée sur les réseaux sociaux et avait fait le tour de son quartier. L'adolescente avait été violemment harcelée en ligne par des jeunes de son âge toujours sur les réseaux sociaux. Elle aurait également été «victime de pressions ou de chantages devenus insupportables après la diffusion de la vidéo. Sans aucune intervention desdits réseaux sociaux...

Quelles sont les voies de développement d’INNOOO à moyen terme ?

Rappelons que la communauté INNOOO milite depuis l’origine, tant au plan national qu’international, pour la reconnaissance de la personnalité numérique qui contribuera à protéger efficacement le citoyen comme a pu le faire la reconnaissance de la personnalité juridique dans la déclaration des Droits de l’Homme en 1948 (article 6 de ladite déclaration). Nous militons ainsi pour que chaque internaute soit propriétaire de ses données personnelles et soit libre de les revendre ou pas.
 
Pour cela cet article 6 de la déclaration des Droits de l’Homme de 1948 doit être mis à jour en intégrant et définissant la personnalité numérique, complément naturel de la personnalité juridique et droit fondamental et universel de tout citoyen de vivre et mourir sur internet en étant à même de pouvoir créer et de retirer ses données personnelles si il le souhaite.
 
Dans ce contexte notre communauté va continuer à faire évoluer le multimoteur de recherche et le réseau social INNOOO et nous allons poursuivre nos actions de sensibilisation en France et dans les pays francophones.
 
Nous allons renforcer nos collaborations avec les institutions qui nous honorent de leur confiance : CNIL, Ministère des Armées, Gendarmerie nationale, Secrétariat d’Etat au numérique, Ministères de la Culture et de l’Economie, CNRS, Bibliothèque Nationale de France, Sénat, Université Paris Dauphine, Le Mans Université, Université de Lorraine, Université Caen Normandie...
 
Nous engagerons également des actions contre l’abus de position dominante du GAFAM en France qui augmente la fracture numérique et constitue un frein important à l’innovation et au développement de nouveaux projets numériques.

VIDEO "Pourquoi signer le Pacte numérique ?": https://www.innovativity.org/video-petition-INNOOO-anti-gafam.php

Plus d'information: www.innooo.fr
Multimoteur de recherche : www.innooo.fr puis Connexion
Réseau social : https://reseau.innooo.fr
Sensibilisation internet : https://www.innovativity.org/jeu-coquinou.php

Si vous voulez nous soutenir, en signant ou partageant cette pétition autour de vous POUR LUTTER CONTRE LA DICTATURE DU GAFAM ET SES EFFETS NOCIFS ET DELETERES:
https://www.mesopinions.com/petition/medias/pacte-numerique-independance-securite-internet-france/26926