www.veillemag.com
www.veillemag.com





veillemag

VEILLE • Le magazine des professionnels de l'information stratégique





Innovation et Connaissances

Lancement de NEKOE, le premier pôle français spécialisé dans l’innovation par les services


Eric Seulliet


Créé en 2009 et situé à Orléans, en région Centre, le Pôle d’excellence NEKOE est le premier pôle français spécialisé dans l’innovation par les services.
Le pôle NEKOE réunit 60 partenaires, entreprises, laboratoires, universités, centres de formation, fédérations professionnelles, organismes financiers et collectivités territoriales impliqués dans le développement de la filière des services innovants afin de trouver de nouveaux champs de croissance.



NEKOE a pour mission de permettre aux entreprises de tous secteurs de trouver, en s’appuyant sur la recherche en science des services, de nouveaux champs de croissance, par le développement d’activités de services innovants, dans une logique de mutation d’entreprise et de territoire.

Les 4 axes stratégiques de NEKOE :
1. L’émergence de services innovants
2. Le développement de compétences pointues dans les services
3. Le développement durable par les services
4. Les écosystèmes de services

1. L’émergence de services innovants
Le pôle veut favoriser deux sources d’innovation : l’innovation par les services d’une part, et
l’innovation dans les services d’autre part. Pour beaucoup d’entreprises, le développement de nouvelles activités de services est en soit une innovation, qui souvent entraîne une réorganisation totale de leur business model vers une position d’offreur de solution. Cette mutation nécessite des méthodes et de l’accompagnement, qui font donc partie des axes majeurs du pôle.
Alors que dans l’industrie et les entreprises technologiques, les processus d’innovation sont organisés de longue date (Départements R&D, financements, etc.), l’innovation dans les activités de services nécessite elle aussi, pour être pérenne et renouvelable, de mettre en place des démarches structurées. Le pôle vise également à permettre aux entreprises de développer une démarche d’innovation continue, au sein de leurs activités de services.

Pour résumer : dotez vous d’activités de services nouvelles et vous innoverez radicalement, puis pensez à structurer les démarches d’innovation dans les activités de services et vous innoverez durablement.

2. Le développement de compétences pointues dans les services

Que ce soit en France ou à l’étranger, les entreprises orientées vers les services font le même constat : elles ont besoin de recruter de nouveaux profils. Bien que de très bons ingénieurs, spécialistes en marketing, soient disponibles sur le marché du travail, la demande tend à porter sur ce que les anglo-saxons appellent les profils « T-shaped ». La barre verticale du T symbolisant une compétence technique pointue (en science dure ou comptabilité, etc.), alors que la barre horizontale symbolise la pluridisciplinarité, qui viendra doter ce bon « technologue » de compétences en psychologie, sociologie, management, droit, informatique, etc.
Le pôle va par conséquent, s’attacher à construire des formations dédiées à ces profils en T.
Cette construction se fera dans une logique de partenariat avec le monde universitaire, de grandes écoles nationales et internationales, et bien entendu, les entreprises.

3. Le développement durable par les services

Les services sont le seul moyen d'arriver à une société réellement durable. En effet, dans une société orientée sur les services, l' « avoir » cède peu à peu la place à l' « être ». A titre d’exemple, la richesse ne passe pas par la possession d’une voiture, mais par un accès aux meilleures solutions de mobilité. C'est ce qu'on appelle l'économie de la fonctionnalité, dans laquelle la responsabilité du produit est transférée du client sur le prestataire de service. De ce fait, le prestataire, pour rendre son entreprise plus performante, a intérêt à gérer au mieux le cycle de vie du produit, jusqu'à sa valorisation maximale.
Le pôle veut favoriser au maximum les projets concrets d'application de cette économie de la
fonctionnalité.

4. Les écosystèmes de services
Nous évoluons actuellement dans une économie en réseau. Ainsi, pour réussir, et c'est d'autant plus valable pour les activités de services car elles sont très complexes, il est nécessaire que l'entreprise sache fonctionner avec des acteurs qui coproduiront avec elle la bonne solution, au bon moment, avec le bon groupe de clients. C'est bien d'un écosystème qu'il s'agit dans lequel chaque acteur à besoin de l'autre pour un mieux être global.
Le pôle veut permettre aux PME de mieux s'inscrire dans cette économie et conduire un maximum de projets fonctionnant sur cette nouvelle donne.
Pour ce faire, le pôle joue le rôle d’interface entre 3 types d’acteurs : les entreprises, les laboratoires de recherche et les collectivités, pour les faire collaborer dans le cadre d’une stratégie collective, centrée sur des projets concrets de développement économique, de formation et d’innovation.
Le pôle va ainsi développer la recherche sur l’innovation par les services et la Science des services. Dans ce cadre, avec l’Université d’Orléans, le pôle lance un laboratoire d’un nouveau type, qui regroupe des acteurs du monde académique, bien entendu, mais également des chefs d’entreprises et des politiques, qui seront autant chercheurs que les chercheurs. L’innovation par les services nécessite, en effet, une démarche pluridisciplinaire et transversale.

Des projets concrets de mutation vers l’économie des services

Ces dernières années ont vu la croissance du secteur tertiaire dans l'emploi et le revenu national (75% du PIB est constitué par les services dans les économies occidentales), et l’explosion de la demande de services de services aux entreprises, des services personnels, et collectifs. De plus les perspectives de création d’emplois se feront à 70% dans le domaine des services.
Le constat est simple : la production industrielle incorpore de plus en plus de services marchands dans le processus de production et les ménages demandent de plus en plus des services marchands intégrés (télécommunications, services culturels et récréatifs, logiciels, location de voiture,…). De plus, les plus grands utilisateurs de services sont les activités de services elles mêmes.
Par conséquent, le pôle travaille d’ores et déjà sur l’ingénierie de 15 projets répondant aux nouvelles attentes du monde économique (innovation, création de richesse et développement durable), avec pour objectif d’aboutir au lancement de deux projets au premier semestre 2010, ainsi qu’à la structuration d’une première offre de formation dédiée à l’innovation par les services. Son offre répondra aux attentes nationales et internationales des entreprises et de collectivités en termes de prestations et de projets.
Parmi ces projets, la plateforme de mutation est le projet emblématique du pôle NEKOE. Elle permet à toute entreprise de transformer son activité pour devenir un acteur innovant des services, tout en capitalisant sur ses savoirs-faires techniques, technologiques et industriels. Les entreprises accompagnées sont actives aussi bien dans le domaine de la métrologie, de la presse que des réseaux sociaux.
Un deuxième projet, qui concerne 200 entreprises, consiste à développer un bouquet de services d’optimisation de parcs d’activités. Cette démarche concentrée sur la création de valeur de manière collective sera fortement orientée sur les problématiques d’économie de la fonctionnalité et les logiques de territoire intelligent.
D’autres projets portent sur les réseaux sociaux B2B de nouvelle génération avec services à forte valeur ajoutée, sur les nouveaux business models de la gestion des palettes industrielles, sur les compétences en services, sur les business models des systèmes serviciels complexes, etc.