www.veillemag.com
Baromètre CAP Digital

Replay et décryptage. Les startups face à la crise du covid : principaux enseignements du baromètre de Cap Digital. Les startups se construisent un avenir


Laurence Dubrovin Analyste Conseil, Expert BI/Analytics/IA, CRM/CxM & MDM.




Télécharger le baromètre

barometre_270520_2.pdf barometre_270520.pdf  (2.68 Mo)

Cap Digital vient de publier un baromètre sur les startups et PME face à la crise du covid-19.
Le premier volet est sorti et le second le sera très prochainement.

Voici le lien pour y accéder : https://www.capdigital.com/wp-content/uploads/2018/03/barometre-activites-startup-pme-capdigital-avril2020.pdf


Quel est le rôle de Cap Digital ?

Cap Digital est un pôle de compétitivité européen du numérique et de l’innovation. Il regroupe plus de 1100 membres dans la tech et le numérique (startups, PME, plus de 100 grandes entreprises, les territoires, les universités, les instituts et centres de recherche). Il vise à développer et à coconstruire des projets innovants dans des domaines aussi variés que les industries culturelles, la santé, la tech, la vie durable, l’éducation, la formation etc. 
 
 

Voir le replay

  • Les objectifs du baromètre ont été d’analyser le comportement des startups et PME face au covid-19 du point de vue du personnel, du CA et de la trésorerie, de sonder la mobilisation des adhérents vis-à-vis des aides publiques et enfin de comprendre les besoins et priorités des entreprises.  Un peu plus de 20 % des adhérents ont répondu à l’enquête. Ce baromètre sort en 2 volets : le premier concerne ce qui s’est passé en avril et comporte une majorité de startups, le deuxième se penche sur ce qui s’est déroulé en mai et compte plus de répondants et de PME

Quel est le rôle du GFII (Groupement français de l’Industrie de l’Information) ?

 e GFII est une association professionnelle qui regroupe les principaux acteurs publics et privés de l'industrie de l'information numérique. Il est focalisé sur la production et l’utilisation de données en environnement BtoB dans un cadre européen. Il réunit 80 membres (IGN, INSEE, Orange Business Services, Infogreffe, Ellisphere, etc.) et compte de nombreux ateliers et groupes de travail autour de sujets très divers tels que l’open data et les données publiques, l’open science, l’intelligence artificielle, le RGPD, les smart data/smart insights, la veille juridique, etc.      
  • Ainsi, Cap Digital et GFII apparaissent comme des creusets d’innovation et de créativité à échelle européenne.

Quels sont les enseignements à tirer du nouveau baromètre de Cap Digital ?


Les réactions des entreprises face à la crise du covid-19

Nous observons 3 séquences dans la réaction des entreprises suite à la crise du covid-19 : 
-    Face à une crise sanitaire grave de grande ampleur, quelles sont les mesures à mettre en place en urgence ? Que faire et comment ?
-    Que se passe-t-il du point de vue du business dans la mesure où la réaction du marché a été très rapide ?
-    En quoi  ce qui se passe aujourd’hui conduit à redéfinir sa stratégie et son business modèle ?

Le rôle déterminant de l’Etat.

L’enquête montre que les entreprises ont bien profité des aides de l’Etat, lequel s’est montré réactif. 50% d’entre elles ont pu en bénéficier sous 3 formes différentes : 
-    La garantie PGE (Prêt Garanti par l’Etat) utilisée pour 70% des startups
-    L’avance du remboursement de crédit impôt recherche
-    Le recours au chômage partiel

Les startups se construisent un avenir

 Les startups et PME ont bien résisté à la crise grâce à ces aides. Elles leur ont permis de protéger leur trésorerie. 50 % d’entre elles disent avoir une trésorerie pour tenir dans les 6 mois, ce qui est encourageant compte tenu de leur taille. De plus, on constate un bon état d’esprit de la part des dirigeants : 81% n’ont pas réduit leurs effectifs et leur masse salariale. 50% d’entre eux gardent confiance en l’avenir et envisagent même de recruter dans les 3 mois à venir. Seuls 10% sont pessimistes.

Cette crise permet aussi de mesurer combien le secteur du numérique a été relativement protégé pendant cette crise car de fait il a été moins empêché de travailler que d’autres secteurs. Le baromètre révèle même un mental et un état d’esprit plus offensif dans le digital.

Les dirigeants se projettent vers l’avenir qu’ils voient prometteur et en même temps qu’ils qualifient de combat. De nouveaux horizons et une nouvelle vision s’ouvrent avec des armes et des mentalités différentes.

Les startups disent qu’elles s’en sortiront mais elles ont besoin du concours des grandes entreprises en plus des aides de l’Etat. 20% des start-up et PME assurent avoir suspendu une levée de fonds depuis le début de la crise.    

La prospection de nouveaux clients et la commercialisation de leurs produits sont leurs principales préoccupations du moment. 

Cap Digital souhaite fédérer tous les acteurs du marché

 Cap Digital qui a la chance de représenter les deux secteurs (public et privé), invite les grandes entreprises et le secteur public à venir travailler avec lui. Cap Digital constitue un pôle de compétences multiples et de compétitivité transverse (industriels, pure players du digital, avocats, etc.). Au service de l’économie française, il travaille sur des projets sur le mode de la coconstruction pour les faire passer à un stade industriel. Dans le même temps, avec l’aide de juristes, il est attentif à l’usage des données notamment sur les projets de villes intelligentes (smart cities). Enfin, il met en garde sur le danger qui existe à travailler en silos qui est le pire ennemi de l’innovation et encourage à se rassembler par des alliances. Celles-ci se font et se défont mais peu importe : il faut apprendre à vivre avec cette instabilité des marchés.

Avis de l’analyste

Travailler aujourd’hui dans le secteur du numérique est une chance car même si cette crise sanitaire mène à la crise économique que nous connaissons actuellement et qui risque d’avoir des impacts très importants dans les deux ans à venir, c’est avant tout le numérique qui a permis de résister tant sur le plan des modes de travail, que de la distribution des denrées alimentaires et des médicaments ou encore de l’enseignement à distance.

Si à l’issue de cette crise, les grandes entreprises tentent à court terme de se concentrer sur leur core-business (renouer avec leurs clients, reprendre leur production, livrer les commandes en cours, etc.), elles vont devoir revisiter leurs processus, pallier les manquements que la crise du covid a révélés. De leur côté, les startups pour la plupart « digital native » ont poursuivi leur processus d’innovation, ont même trouvé de nouvelles opportunités de produits ou services à l’occasion de cette crise, ont amplifié leurs processus de travail à distance (télétravail) déjà existants etc.   

Alors faisons nôtre la devise de Cap Digital « Construisons un futur qui nous ressemble » où toutes les compétences sont utiles dans le secteur privé comme le public, et où l’intelligence collective et intergénérationnelle prévaut. Faisons confiance aux grandes entreprises pour assurer les fondamentaux de gestion et accompagnons les startups et PME pour utiliser leur agilité au service de l’innovation et ainsi dessiner le chemin vers un futur désirable.  

Auteur : Laurence Dubrovin.

 

Business & Market Analyst, Conseil, Expert BI/Analytics, CRM/CxM & MDM