www.veillemag.com
Business Development

Trois questions à Michaël Tartar. DIMM'UP. "Donner de l'énergie à la transformation digitale"


David Commarmond




Quelles sont à votre avis les compétences clés de l’entrepreneur par temps économiques particulièrement agités ?

Outre les compétences de base de gestion d’entreprise et la connaissance de son marché, la curiosité est indispensable. Elle permet une ouverture d’esprit, la capacité à détecter des innovations applicables à son domaine. C’est d’autant plus important dans un monde en changement, qui plus est du fait de la crise sanitaire liée au Covid-19 que nous traversons.
La curiosité amène à s’intéresser à d’autres secteurs, à oser essayer des solutions, à sortir de sa zone de confort, et ainsi à découvrir les réponses aux questions que se pose l’entrepreneur.

Comment s’approprier la plateforme ?

C’est très simple. Il suffit de créer un compte en choisissant l’abonnement souhaité, puis de se laisser guider. Le contenu d’accompagnement à l’usage est mis à disposition au bon moment. Ainsi l’utilisateur apprend au fur et à mesure de ses besoins. Des bulles d’aide fournissent un contenu additionnel un peu partout. Des indicateurs de progression permettent de savoir en clin d’œil où l’on en est dans un diagnostic.

On peut ainsi fractionner son travail en fonction de son agenda, commencer tout de suite, s’attaquer à des domaines qu’on maîtrise pour ensuite s’aventurer sur des zones moins connues. Une fois un diagnostic terminé, des points d’attention permettent très facilement de savoir ce qui va bien, et ce qu’il faut améliorer. Les abonnés Professionnel peuvent ainsi se servir d’un premier diagnostic comme point de départ d’un programme de transformation digitale, puis réaliser régulièrement de nouveaux diagnostics pour mesurer les progrès réalisés. Les abonnés Premium ont même accès aux données de marché sur tout ce que la plateforme permet de mesurer.

Ainsi on peut comparer l’entreprise à ses concurrents de même secteur, de même type (TPE/PME, ETI/Grande entreprise, Administration du secteur public) et de même pays.

Pourquoi faire un diagnostic de maturité digitale tout seul ?

On n’a pas forcément sous la main un expert de confiance capable de réaliser un diagnostic rapidement à 360 degrés, c’est-à-dire en prenant en compte la stratégie, l’organisation, le personnel, l’offre, la technologie/innovation et l’environnement.
Faire soi-même un diagnostic permet d’avoir une vue d’ensemble objective et sans parti pris, à son rythme. Bien sûr si l’on souhaite être challengé, creuser certains points, aller au-delà des premiers constats, une prestation sera très utile.

Avec DIMM.UP, on n’est jamais vraiment seul lorsqu’on fait un diagnostic de maturité digitale. Tout est fait pour que les concepts du numérique soient accessibles au plus grand nombre. Un diagnostic réalisé en autonomie est ainsi un excellent moyen de s’acculturer au digital de manière ciblée, en se posant les questions qui vous concernent.

C’est la meilleure manière pour se préparer à aller plus loin, avec les experts, les éditeurs, les agences, qui apporteront une réponse efficace aux problèmes identifiés pendant le diagnostic. En tout cas une chose est sûre : il faut oser prendre en main le destin digital de l’entreprise, et expérimenter DIMM.UP sans attendre !