Activité sportive et intelligence collective

« Seul il se peut que nous allions plus vite, Collectivement nous irons plus loin ».


Rédigé le Lundi 20 Novembre 2017 à 18:04 | Lu 159 fois | 0 commentaire(s)


La réunion était destinée à participer au lancement de notre groupe de travail « activités sportives et intelligence collective », y ont participé des personnalités d’entreprise et de compétences très diverses, animé par Jean-Pierre Doly, Jean-Claude Javillier et Pierre-Louis Muzart.
Le thème en était celui de notre groupe de travail : activités sportives et intelligence collective :
« Seul il se peut que nous allions plus vite, Collectivement nous irons plus loin ».
Le sport est en adéquation avec ce constat. Le sport dans sa globalité (activité physique et sportive, le sport loisir, compétition et le sportif de haut niveau) s’apparente à cette démarche.



Lors de cette réunion trois thèmes principaux ont fait l’objet d’échanges stimulants et bienveillants
au cours desquels les participants ont pu intervenir.


 

De longue date, de nombreuses associations sportives se sont développées dans les entreprises dont l’impact a été considérable dans les performances et les relations de travail.  Suite à ce constat nous nous posons les questions suivantes :
  • Le sport permet-il encore de s’intégrer dans l’entreprise ?
  • La pratique du sport est-elle encore de nature à fédérer les personnes ? En résulte-t-il l’émergence de nouvelles compétences ?
Quels acteurs pour animer la pratique du sport en entreprise ?

 


Les activités sportives s’appuient par des professionnels mais pour une partie importante par le bénévolat.
 
  • Les changements sociétaux mettent-ils en péril la pratique du bénévolat ?
  • Quelle rémunération, statut social et formation pour les bénévoles ?
  • Quelle éthique et bénévolat pour une bonne gouvernance des clubs ?
 
Dans une perspective d’intelligence économique et stratégique, les questions d’éthique et de bonne gouvernance dans le sport sont incontournables. 
 
  • De nouvelles pratiques d’intelligence collective et intergénérationnelle ont-elles facilité l’obtention des jeux olympiques à Paris en 2024 ? Qu’en sera-t-il pour l’organisation de ces jeux ?
  • Les mutations de la société française impliquent-t-elles de reconsidérer les modalités de fonctionnement des institutions sportives (clubs, fédérations, etc) ?
  • En quoi les nouvelles technologies peuvent-elles améliorer l’effectivité des pratiques de contrôle ?
 
 
Pierre-Louis Muzart,
Rapporteur du groupe « activité sportive et intelligence collective »

 



Nouveau commentaire :


Flux RSS


Liste de liens

Galerie



Profil
Jacqueline Sala






Partager ce site

Derniers tweets